Contrat doctoral en Géographie (télédétection) (H/F)

  • Nice
  • Cnrs
Contrat doctoral en Géographie (télédétection) (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :

Date Limite Candidature :

lundi 15 juillet 2024 23:59:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat

soit correctement renseigné avant de postuler Informations générales

Intitulé de l'offre :

Contrat doctoral en Géographie (télédétection) (H/F) Référence : UMR7300-VERGIB-007 Nombre de Postes : 1 Lieu de travail :

NICE CEDEX 3 Date de publication :

lundi 24 juin 2024 Type de contrat :

CDD Doctorant/Contrat doctoral Durée du contrat : 36 mois Date de début de la thèse : 1 octobre 2024 Quotité de travail :

Temps complet Rémunération :

La rémunération est d'un minimum de 2135,00 € brut mensuel Section(s) CN :

Espaces, territoires, sociétés

Description du sujet de thèse

La thèse en géographie vise à résoudre les divergences de l’état de l’art actuel sur l’état des mangroves d’Afrique de l’Ouest entre les écrits qui pointent une dégradation généralisée, et ceux qui décrivent des systèmes résilients dont les superficies augmentent depuis les années 1990. Elle vise aussi à apporter un portrait plus large (de la Mauritanie à la Sierra Leone avec une méthode unique) pour mieux résoudre à ces divergences issues de travaux locaux qui divergent dans leurs méthodes et pas de temps. La cartographie de toute la zone sera menée à 5 dates depuis les plus anciennes images LANDSAT dans les années 1970, jusqu’à aujourd’hui.

Elle visera à 3 étapes de développement méthodologiques pour veiller à asseoir ces résultats sur la plus grande robustesse possible :

- Une comparaison d’un ensemble de méthodes de classification pour chercher la méthode la plus robuste. - Une analyse de séries temporelles de fréquences variables pour quantifier les effets des marées, des saisons ou d’années à la météorologie exceptionnelle pour ne cartographie que des tendances décennales. - La conception et l’application d’une ambitieuse méthode de confrontation au terrain (et non à l’imagerie) pour estimer les marges d’erreur et contribuer à l’amélioration des cartes

Contexte de travail

Le laboratoire ESPACE (Étude des Structures et des Processus d’Adaptation et des Changements de l’Espace) est une unité mixe de recherche (UMR 7300) créée en 1997, qui, associe au CNRS trois universités de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur : Aix-Marseille Université, Avignon Université, l’Université Côte d’Azur et une « zone atelier » à Saint-Christol-lès-Alès dans les Cévennes.

Les recherches d’ESPACE portent principalement sur les interactions espace-nature-société et leur durabilité, de l’échelle du logement à celle du continent.

Elles se distinguent d’une part par l’importance qu’y tiennent le développement des outils et méthodes de l’analyse spatiale, de la modélisation, et de la théorisation et, d’autre part, par leurs fortes interactions avec les acteurs du territoire.

L'objectif de UDYMAO Usages et Dynamiques des Mangroves d’Afrique de l’Ouest) est de ré-analyser l'utilisation de la mangrove différemment de ce qui a été analysé auparavant, par exemple au Sénégal, où les usages sont donnés comme facteurs de perte de la mangrove, alors que cette "perte" résulte des lacunes de la télédétection. Ce programme de recherche vise un changement réel de paradigme, d'une focalisation étroite sur la préservation de l'écosystème au paradigme de la contribution de la nature à la société, et plus particulièrement la contribution des mangroves à la société. De nouvelles données doivent être collectées pour mieux comprendre l'impact des différentes utilisations sur l'environnement donc, aborder la question de la possibilité de garantir des ODD qui répondent aux attentes des IPLC en plus de ceux qui répondent aux attentes globales, notamment en termes de stockage du carbone. Parmi ces données la thèse apporte un état quantitatif et spatialisé des dynamiques des mangroves.

Contraintes et risques

Le contrat doctoral implique de nombreuses heures face à l’écran et des missions de terrain dans les zones humides tropicales.

#J-18808-Ljbffr